Livraison gratuite à partir de 500 € (sous conditions)
Mon panier

Votre panier est vide.

Poêle à bois - Guide

 Correction du Wysiwyg sur Magento

Comment choisir son poêle à bois ?

Comment ça marche ?
Comment choisir ?
Comment calculer sa puissance nécessaire ?
Quels avantages?
Où placer le poêle à bois?
Le choix des buches
Des mesures de sécurité à respecter


Se chauffer est également compatible avec la défense de l'environnement et les économies d’energie. Le poêle à bois peut être la solution. Détaillons les différents points importants à retenir concernant ce dispositif, qui apportera dans votre foyer une chaleur « à l’ancienne » et agréable à l’œil.


Poele a bois - guideComment ça marche ?

Tout simplement, le bois brûle et provoque une chaleur forte, ensuite diffusée dans la pièce. Il possède une grande inertie, si grande qu’il diffuse une température homogène durant de longues heures avant de s’éteindre de lui-même s’il n’est pas entretenu. Les poêles en fonte notamment sont totalement recomandés pour une restitution optimale de la chaleur. Les rendements dépassent 60 % et atteignent 85 % pour les meilleurs.

Un petit rappel : passer de 50 à 70 % de rendement, c’est 30 % d’économie de combustible. Leur autonomie est comprise entre cinq et dix heures au maximum. S’ils chauffent rapidement, leur inertie thermique – soit la capacité à stocker la chaleur – est en général faible, ce qui réserve les modèles les moins performants au chauffage occasionnel d’une pièce.

L’opération de mise en route est on ne peut plus simple :
- charger le foyer de papier et de petit bois
- allumer par la porte de décendrage et laisser l’entrée d’air ouverte au maximum quelques minutes
- dès que le petit bois est enflammé vous pouvez charger avec des bûches.
- une fois le bois enflammé, régler l’entrée d’air comme voulue.

Pour recharger le poêle, fermer complètement l’entrée d’air. Laisser le plus de cendres possible au fond du poêle pour garder la braise et faciliter le redémarrage.


Comment choisir ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’un poêle à bois. En premier lieu vient sa puissance, exprimée en Kw. Ensuite vient le rendement de l’appareil qui rentre dans l’équation. Chaque pièce à besoin d’une puissance spécifique. Voici comment la calculer.


Poele à bois - GuideComment calculer sa puissance nécessaire ?

Le calcul simplifié donne un ordre de grandeur à retenir : pour une habitation avec une hauteur de plafond de 2,5 mètres, normalement isolée, il faut compter 1kW pour 10m². Attention ! Ce calcul ne donne qu’un volume approximatif puisqu’il ne tient pas compte du rendement du poêle à bois.
Le rendement, c’est en pourcentage à la productivité du poêle à bois par rapport à sa puissance.
Exemple : un poêle à bois d’une puissance de 8 kilowatts pour un rendement de 75%. On considèrera que celui-ci restituera une puissance moyenne équivalente à 75% de 8Kw. Soit 6 Kw.


Pour connaitre le rendu du poêle dans une pièce :

Prenons ce même poêle à 8Kw. Il peut théoriquement chauffer une pièce de 80m². Mais un avec un rendement de 75%, la surface correctement couverte est de 60m² au maximum.
Ceci tient compte d’une pièce correctement isolée. Dans les cas où ceci ne serait pas le cas, veillez à prendre une puissance supérieure pour éviter tout problème de dispersion d’énergie et de manque de chaleur.


Quels avantages ?

Le poêle à bois peut tenir jusqu’à 10H en allure lente. Il est possible d’utiliser le poêle à bois de plusieurs manières : En fonctionnement "Intermittent" ou "Continu", ce qui a une incidence sur l’autonomie de chauffe :

- Fonctionnement Intermittent : nécessite un rechargement toutes les heures avec de petites quantités de bois. Il faut privilégier ce mode de fonctionnement particulièrement performant et respectueux de l’environnement.
- Fonctionnement Continu : utilisé quand les contraintes de l’intermittence ne peuvent être respectées où qu’une puissance réduite est recherchée. Dans ce cas, la pleine puissance peut être obtenue sur une durée de 3 heures, et une allure réduite, à faible puissance et pour 10 heures, est possible.

L’environnement est respecté grâce à une source d’énergie naturelle. Aucune dépense d’électricité à prévoir, donc vous réalisez des économies d’énergie.


Où placer le poêle à bois ?

Pour son meilleur usage, le poêle doit être idéalement situé au centre de la pièce la plus fréquentée. Cependant, tenez compte de la proximité du conduit de fumées, s’il est déjà en place, voire de la réserve de bois.
Vous pouvez aussi placer votre poêle à proximité d’un mur, mais à condition de réserver un espace pour permettre la circulation d’air autour. Enfin, séparez votre poêle à bois de matériaux inflammables.


Poele a bois BuchesLe choix des buches

Pour chauffer une maison bien isolée de 150 m2, comptez 11 stères (unité de mesure du volume du bois, en 1 m), pour un coût entre 240 et 450 €.
Deux grands principes sont à retenir :
- Eviter tout bois de récupération car sa combustion peut dégager des molécules toxiques dues aux pesticides, peintures, vernis, colles, etc. À moins d’être sûr qu’il n’ait subi aucun traitement…
- Procurez-vous du bois sec ou laissez-le sécher chez vous. Brûler un bois vert ou humide, c’est diviser par deux le rendement de son poêle, l’encrasser rapidement, et multiplier par quatre les polluants atmosphériques.

Si vous achetez votre bois, exigez la marque “NF bois de chauffage”.

Elle garantit :

- le degré d’humidité des bûches (H1 = bois sec, moins de 20 % ; H2 = bois non sec, plus de 20 %) ;
- la quantité livrée, en stère, dont le volume varie selon la taille des bûches : 1m3 (bûches de 1 m), 0,8 m3 (bûches de 50 cm), 0,7 m3 (bûches de 30 cm) ;
- le groupe d’essence : G1 (les plus denses) : chêne, charme, hêtre, etc. ; G2 : châtaignier, robinier, arbres fruitiers, etc. ; G3 : peuplier, bouleau, platane, etc. Il s’agit de feuillus. Les résineux ont un contenu énergétique proche, brûlent plus vite (pour chauffer rapidement), mais encrassent facilement les appareils.

Si vous vous procurez du bois vert, prévoyez le temps de séchage, dans un abri ventilé à l’extérieur : de quinze mois (bûches en quartiers de 30 cm) à vingt-quatre mois (rondins de 1 m). Même avec du bois sec, il est souhaitable de stocker au moins un an de combustible d’avance, pour parer à tout problème d’approvisionnement, et l’acheter au printemps, quand les prix sont au plus bas.


Des mesures de sécurité à respecter

- Un poêle à bois a de nombreux avantages par rapport à ses amis électriques, mais il nécessite aussi plus de prudence, étant donné sa conception particulière.
- Le poêle à bois ne doit pas être installé dans un endroit où il y a beaucoup de circulation.
- Les objets en matériaux inflammables doivent être gardés à une distance d’au moins 1,5 mètres du poêle.
- Il en est de même pour les vêtements éventuellement mis à sécher devant le poêle.
- Les enfants doivent être avertis que le poêle devient très chaud et qu’ils ne doivent pas y toucher.
- Si un feu se déclare, dans un premier temps, fermer le porte de rechargement, et dans un deuxième temps l’arrivée d’air primaire et secondaire, puis communiquer immédiatement avec les autorités locales incendie (composez le 18 depuis votre téléphone).


Ajout au panier en cours ...

Vous venez d'ajouter ce produit a votre panier



{{var product.name}}


Continuez vos achats
Allez au panier